• *Eternel souvenir

    Bonjours tous le monde, aujourd'hui j'ai décidée de mettre en ligne une histoire que j'ai écrit en octobre 2013 une histoire qui me tiens beaucoup à coeur car c'est la première nouvelle que j'ai écris . Bonne lecture

    *Eternel souvenirJe me rappelais ce jour en boucle depuis 10 ans . Ce souvenir passait des milliers de fois tous les soir avant de m'endormir .

    Ce visage . . . ce sourire . . . sa voix . . . sous cette arbre un jour d'automne avec les feuilles qui tournoyait autours de nous . C'était si magique . Ce lieu de vacances calme et enivrant à la fois .

    J'avais 13 ans , c'était pendant les vacances de Toussaint , j'étais aller voir mon père pendant une semaine chez lui . Je venais de faire la connaissance de sa nouvelle petite amie Nicole l’infirmière urgentiste que mon père avait rencontrait à l'hôpital . Il était médecin . J'étais arrivé depuis 3 jour quand un soir il m'annonça que lui est Nicole aller ce marier .

    En colère je suis sortis et suis aller au parc à côté de chez eux . Les enfants courraient en costume de monstre partout . J'avais complètement oublier qu'aujourd'hui c'était Halloween . Je m'assis à un banc au dessous d'un arbre pour regarder le ciel nuageux . Quelque seconde plus tard une tête apparut dans mon champs de vision . 

    - Toi ça na pas l'air d'aller fort on dirait .

    Je sursautais et ouvris les yeux et découvert un garçon qui me regardait de ses yeux marron . Je relevais brusquement la tête et fus prise d'un vertige . Il sauta au dessus d'un banc et s'assit à côté de moi .

    - Je m'appelle Colin et toi ?

    Je lui jette un coup d’œil en biais .

    - Je suis une inconnu .

    Il passa un bras dans ces cheveux .

    - Bon laisse tombai je comprend que tu ne veux pas parler de ta vie à une personne que tu vient de rencontrait il y a à peine 1 minute .

    J'étais étonné de ce sentiment d'amitié que je ressentais à se moment là . Sa m'en rendre compte je me décidai de lui répondre .

    - Je m'appelle Sabine .

    Il me souriat en me tendant sa main .

    - Enchanté .

    A partir de ce moment là il ma raconter qu'il était ici pour accompagné sa petite sœur Natacha au parc car sa mère travaillait tard se soir là .

    Je me mis à créer des liens d'amitiés avec lui et cette semaine chez mon père me paraissais moins triste et le fait qu'il aller ce marier avec une femme qu'il connaissait si c'était devenus secondèrent .

    Je venais rendre visite de plus en plus souvent à mon père tous les 15 jour pendant les week-end . Il croyait que c'était car j’appréciai Nicole , sa fiancé et tant mieux pour lui si il croit ça . Tant que ça lui fait plaisir sa m'aller très bien .

    Je n'avais rien en particulier contre Nicole . Elle était très gentille , souriante et enjouai mais . . . voilà , elle allait devenir ma belle mère dans 6 mois et je n'arrivai pas en encaissai .

    - Alors aujourd'hui c'est moins la déprime ?

    Je fronce les sourcils .

    - Pourquoi tu me pose cette question ? Demandais-je .

    Il s'assit sur la balançoire à côté de moi puis tourna sa tête dans ma direction .

    - J'ai envie de te montrait quelque chose . Avoua-t-il .

    Je lui souris .

    - Pourquoi pas . Répondis-je.

     

     

    Je m'en souvient encore . Dix ans ce sont écouler mais pourtant , je m'en souvient comme si c'était hier . Nous nous levâmes des balançoires et partîmes du parc . Il garda le sourire tous le temps du trajet . Les châtaigner chanter au grès du vent . On voyait les enfants joués avec des cerf-volants pendant que leur parents les couvraient des yeux . Ce lieu sentais les herbes sèches et les châtaignes . Il me pris par la main et me tira pour que je marche plus vite .

    - Aller vient on est presque arriver .

    Quand je me remis de ce choc je me mis à marcher plus vite .

    - On va où ?

    Il se tourna vers moi et me souris .

    - C'est une surprise !

    Je lui rendis son sourire et continuai de marcher . J'avais l'impression que le temps c'était figée . Tous était en mouvement autours de nous mais , pourtant , j'avais l'impression qu'une bulle c'était formais autours de nous . Toute mes pensées s'envoler au contact de mon esprit ne pouvant rien retenir . Nous arrivons à la licière d'un lac vermeil . Je fus prise du stupeur , je n'avais jamais vus ce lieu de ma vie . Je me plantais dans le sol , j'étais incapable de bouger . Je devais avoir une tête désabusai à se moment là .

    - Ca te plait ? Je les découvert avec mon père il y a quelque année ce petit paradis .

    J''us du mal à parler .

    - Magnifique  . C'est magnifique .

    En entendant ma voix émerveiller il se tourna vers moi et me sourit . Je revient rapidement sur terre et me dirige vers l'arbre et m'assis contre son tronc . Ici ça sentais les cyprès . Au bout de quelques minutes plus tard Colin se mis à parler .

    - Tu c'est il existe une légende sur cette arbre . Si un couple s'embrasse sous se feuilles ils vivront un amour éternel et passionné .

    - C'est vrai ?

    Il se pencha vers moi .

    - Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir .

    Après avoir dit ça il posa ses lèvres sur les miennes et je me sentis envelopper d'une douce chaleur d'automne .

    J'ouvris lentement les yeux . J'entendais des bruits autours de moi . La lumière du jeu m'aveugla . La tête me tournais , je me sentais faible et lourde . J'essayais de m'assoir mais j'avais du mal .

    - Doucement madame .

    Cette voix inconnu me fit sursautais . Je n'y voyais rien autours de moi a pars cette lumière qui m'aveugler .

    - C'est un miracle que vous vous soyez réveiller .

    La tête me tournais mais je voyais lentement au dessus de moi se formais un silhouette .

    - Où . . . où suis-je ?

    Les bruit autours de moi de fis plus persistant . J'entendais des gents au téléphone , un télé en marche , des enfants criais , des gents parler autours de moi ou loin .

    - A l'hôpital .

    Je sentais mon cœur sautais une pulsation .

    - A l'hôpital ?

    La lumière fus moins dense et j'aperçue le visage de mon interlocuteur . C'était un infirmière , elle avait plus de 35 ans , elle était blonde et avait les cheveux attachai en une queue de cheval . Elle fronçait les sourcils .

    - Vous ne vous souvenez de rien ?

    Je secouais la tête à la négative .

    - Vous avait fait une chûtes , avait dévaler une pente et vous êtes connier de plein fouet contre un rocher .

    Le souvenir était brouillait et je voyais quelque image .

    - Où est Colin ?

    Elle parut désabusé en voyant mon inquiétude .

    - Je . . . je n'en n'es aucune idée  . Vous êtes dans le coma depuis 10 ans madame . . .

    Je sentais mes larmes coulait . Pendant tous ce temps , j'étais dans le coma . Dix ans à revoir cette scène en boucle . Je sentais mon cœur se pincer . J'ai 23 ans . . . ce n'es pas possible .

    - Et . . . je ne me souvient pas d'un Colin .

    Je levais la tête vers cette femme sortant de ma torpeur .

    - De quoi ?

    Elle paraissait paniqué .

    - Je . . . je vais voir dans les registres je revient . Ne bougeai pas .

    Elle partit à la va-vite de la pièce et revenus quelque minutes plus tard . 

    - Il . . . dans le rapport il ne font pas rapport d'un Colin . Vous vous retrouviez toute seul lors de l'accident . Vous rentrer du lac au vœux et sur le chemin vous êtes tombai . . . 

    Je secouai la tête .

    - Non . . . non c'est pas possible j'étais avec Colin à ce lac . Il doit y avoir une erreur .

    - Madame . . . je . . .

    - Taisez vous !

    Je sentais à nouveaux la tête me tournais . C'est quoi toute cette histoire ? Je . . . c'était un rêve ? Mes larmes coulait . Tous ça n'étais qu'un rêve ?

    - Sabine . . .

    Je sursautais en entendant sa voix .

    - Pardonne moi . . .

    Je portais mes mains contre ma tête nouant mes doigts à mes cheveux noir qui était plus long qu'avant .

    - Pardonne moi Sabine . . .

    La voix se tus .

    - Madame ?

    L'infirmière se rapprocha de moi .

    - Vous aller bien ?

    Je pris une grande inspiration . Tous ça n'était qu'un rêve .

    - Oui je vais bien .

     

    Elle me sourit et partis de la pièce . Pourtant . . . c'était si réelle . . .

     

     

    Alors l'histoire vous as plus ? Dites le moi ! :)

    Nana

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :